La Ligue 1 classée selon le risque d’impayés des clubs

18 septembre 2022 à 12:40 par Thomas

0
Au global, les clubs de la Ligue 1 sont solides, mais l’un l’est tout spécialement.

Les clubs de l’élite du football français sont-ils solides financièrement ? Ou plus précisément, à quel point sont-ils solvables ? C’est une question à laquelle répond le cabinet de recouvrement et agence de notation, Rubypayeur, dans un classement des équipes de la Ligue 1, accompagné d’une note exprimant le risque d’impayé de chacun. Au premier constat d’ensemble, l’évaluation est plutôt bonne pour l’ensemble des formations nationales, exception faite de l’AS Monaco qui jouit d’un autre statut, dans sa principauté.

Les clubs de Ligue 1 sont solides. Le Stade Rennais particulièrement

A 100, le Stade Rennais revendique la note parfaite. Il la doit à la solidité de son propriétaire, la famille Pinault, 33e fortune mondiale selon Forbes, qui l’estime à 35,2 milliards de dollars. A l’opposé le Clermont Foot, à 56, offre le moins de garantie solvable, d’après Rubypayeur qui explique que de 50 à 100 est « la note standard », pour laquelle l’analyse est positive ; de 51 à 70, le risque est jugé « faible » et « très faible », à partir de 71.

Vous aimerez aussi:  Le LOSC partage avec le PSG un même sponsor douteux

L’Olympique Lyonnais dans la moyenne des notes des clubs français

En moyenne, les clubs de la Ligue 1 obtiennent une note proche de 75, donnée à l’Olympique Lyonnais. Pour établir son classement, l’organisme a définit 30 critères pondérés, qui reposent sur « plusieurs centaines de millions de données ». Les performances sont recalculées tous les mois, en fonction des événements observés pour chacune des entreprises de l’analyse.

La Ligue 1 classée selon le risque d’impayés de la part des clubs

Club Note Rubypayeur
19. Clermont Foot 56
18. Angers SCO 62
17. Montpellier Héraut SC 63
16. RC Strasbourg 67

Voir le détail de la Ligue 1 en page 2


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Retour en haut de page ↑