F1 2012: Petrov, symbole de l’illusion russe…

8 février 2012 à 18:09 par Marc Limacher

0

Vitaly Petrov - @Iconsport

Vitaly Petrov - @Iconsport


Sportune vous propose depuis quelques temps des sujets sur le pilote Vitaly Petrov. Non pas que le Russe est une star de la discipline, mais qu’il représente un symptôme latent dans le paddock de Formule 1 qui a tout misé depuis la crise sur le marketing nationaliste pour trouver des alternatives au sponsoring traditionnel. Aujourd’hui, Petrov a des difficultés pour réunir 12 millions d’euros que demandent Tony Fernandes et Caterham F1 Team, afin de remplacer le vétéran italien Jarno Trulli. Il lui reste deux jours pour trouver une solution et débloquer son problème avec ce sponsor russe difficile à convaincre, mais cruciale à la fois.

Y aura-t-il un pilote russe au départ de la saison 2012 de F1 ?

La situation vécue aujourd’hui par le pilote russe et son entourage a été la cause principale de son éviction de l’équipe Lotus F1 Team. Présent dans les murs de l’usine d’Enstone depuis 2010, Petrov avait apporté un total de 10 millions d’euros environ à l’équipe en sponsoring. A l’époque, le propriétaire du team, Genii Capital, misait sur la Russie comme alternative séduisante. Pour finalement revenir en arrière. « Pour être honnête nous avions espérés plus d’effet positifs de la Russie » lance Gérard Lopez. Avec un Grand Prix en 2014 à Sotchi dans un horizon moyen terme, un pilote russe dans son team, l’invitation de conduire une Formule 1 au premier ministre Vladimir Poutine et plusieurs tournées promotionnelles dans le pays, l’équipe d’Enstone a été active pour séduire des sponsors russes. De plus, le podium de Petrov en 2010 a été le point culminant de l’euphorie du pays. Mais cela reste un échec. Comme pour la Chine d’ailleurs.

La Chine comme la Russie peine à séduire les sponsors de la F1

En effet, la Formule 1 est en Chine depuis 2004, mais n’a toujours pas vu un morceau de sponsoring chinois à l’horizon. « L’Inde paradoxalement est l’exact opposé. Leur premier Grand Prix l’an dernier a généré un vif intérêt pour la Formule 1 » lance pour comparaison Lopez. Le constructeur automobile Marussia a investit dans l’équipe Virgin Racing pour mettre en avant le drapeau russe, sur un plan similaire à celui déjà entrevue par le passé par Spyker Cars en 2007. Mais, la question est toujours là : sera t’elle présente au delà de 2014 ? rien n’est moins sûr aujourd’hui.

no images were found

Vous aimerez aussi:  LIDL prolonge avec les Bleus du hand et les Mondiaux masculins


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut de page ↑