L’hôtel de l’équipe de Côte d’Ivoire au Mondial 2010 : le Riverside Conference Centre, Vanderbijlpark

25 mars 2010 à 9:00 par admin

4

Lieu : Vanderbijlpark

Etoiles : * * *

Prix de la nuit : 100 euros environ

Descriptif : Style épuré au contact de la nature : le Riverside Conference Centre de Vanderbijlpark, où la Côte d’Ivoire prendra ses quartiers, marie la simplicité à l’élégance. Idéal pour une retraite d’avant compétition, à 100 euros la nuit.

Source : VoyagerMoinsCher.com

Dossier complet les hôtels des sélections du Mondial 2010, du plus cher au moins cher :

1. L’hôtel de l’équipe de France : le Pezula Resort And Spa, Knysna
2. L’hôtel de l’équipe de Suisse : l’Emerald Resort Casino, Vanderbijlpark
3. L’hôtel de l’équipe de Côte d’Ivoire : le Riverside Conference Centre, Vanderbijlpark
4. L’hôtel de l’équipe d’Allemagne : le Velmore Estate, Centurion
5. L’hôtel de l’équipe de Corée du Nord : le Protea Midrand, Johannesbourg
6. L’hôtel de l’équipe d’Argentine : l’University High Performance Center, Pretoria
7. L’hôtel de l’équipe des Etats-Unis : l’Irene Country Lodge, Centurion
8. L’hôtel de l’équipe du Cameroun : The Oyster Box, Umhlanga Rocks
9. L’hôtel de l’équipe du Danemark : le Simola Country Club And Spa, Knysna
10. L’hôtel de l’équipe du Mexique : Le Thaba ya Bastswana Eco Lodge Spa, Johannesbourg
11. L’hôtel de l’équipe d’Afrique du Sud : Southern Sun, Sandton Grayston
12. L’hôtel de l’équipe des Pays-Bas : le Hilton Johannesburg Sandton
13. L’hôtel de l’équipe du Paraguay : le Woodridge Country, Balgowan
14. L’hôtel de l’équipe du Portugal : le Shumba Valley Lodge, Johannesbourg
15. L’hôtel de l’équipe du Honduras : l’Indaba, Johannesbourg
16. L’hôtel de l’équipe d’Algérie : le Mondazur At San Lameer, Southbroom
17. L’hôtel de l’équipe de Serbie : le Sunnyside Park, Johannesbourg
18. L’hôtel de l’équipe d’Angleterre : le Royal Marang Bafokeng, Rustenbourg
19. L’hôtel de l’équipe d’Italie : le Leriba Lodge, Centurion
20. L’hôtel de l’équipe du Japon : le Fancourt, George
21. L’hôtel de l’équipe d’Uruguay : le Protea, Kimberley


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Retour en haut de page ↑