Du PSG au MHSC, l’évolution du salaire de Mamadou Sakho en carrière

6 janvier 2022 à 21:30 par Thomas

0
Mamadou Sakho évolution salaire
Mamadou Sakho s’est engagé trois ans, avec le MHSC, en acceptant de réduire drastiquement son salaire.

De Paris à Montpellier, nombreux sont ceux qui se réjouissent du retour de Mamadou Sakho, en Ligue 1. Cela faisait huit ans, que le défenseur international avait quitté le pays, pour l’Angleterre et sa riche Premier League anglaise. Revenir dans l’Hexagone signifiait pour Sakho de choisir, entre un contrat lucratif, pour conserver ses émoluments précédents, ou privilégier le sportif et la stabilité dans un club à sa mesure. C’est pour la deuxième option que le joueur de 31 ans a tranché, dans le courant de l’été.

Un salaire au MHSC équivalent à ses premières années au PSG

Elle lui coûte, financièrement à tout le moins, car en même temps que son transfert (libre) de la banlieue de Londres (au club de Crystal Palace), jusqu’à l’Hérault, au MHSC, il a réduit par près de cinq, son salaire en club, passant de 480 000 euros brut mensuels, à désormais moins de 100 000 euros par mois, ainsi que le détaillait le journal L’Equipe, à son arrivée, dans l’été. Comprendre, en gros, que Mamadou Sakho est revenu au contrat de ses jeunes années de rookie prometteur, du PSG, son club formateur.

Vous aimerez aussi:  OM, Arsenal: La valorisation de Saliba sur le mercato explose

PSG, Liverpool, Crystal Palace et Montpellier les clubs dans sa carrière

Il est resté six ans professionnel au club de la capitale, dans les premières années du nouveau projet QSI. Plusieurs fois prolongé et revalorisé, il a ensuite quitté Paris pour Liverpool et le LFC. Régulièrement alors, son salaire a augmenté, en toute logique, à mesure qu’il avançait dans sa carrière. Et malgré des blessures, parfois sévère, et des déboires par ailleurs, comme sa mise à l’écart pour l’utilisation d’un produit brûleur de graisse, dont il a été finalement blanchi, mais qui lui a probablement coûté le reste de sa carrière en équipe de France, Mamadou Sakho s’est montré constant, y compris sur le rectangle vert, au cours de sa carrière.

Il a toujours l’équipe de France dans un coin de la tête

Son retour à Montpellier est jusqu’ici un choix sportif gagnant, à mi-saison, il est devenu le patron de la défense. Il s’est engagé trois ans, jusqu’en 2024, avec l’équipe de la Paillade et rêve toujours revenir en équipe de France.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Retour en haut de page ↑