Sebastian Vettel: Les étonnantes pubs gratuites du champion du monde

14 mars 2012 à 10:08 par Marc Limacher

0
Le pilote de F1, Sébastien Vettel @Icon Sport

Sébastien Vettel, Red Bull Racing @Icon Sport

Sébastian Vettel n’aurait aucun sponsor personnel. Pourtant, le double champion du monde a récemment été aperçu dans une publicité pour la marque « Head and Shoulders » sur les chaînes allemandes. L’intéressé affirme ces derniers jours, dans le journal Bild Am Sonntag, qu’il na pas touché un euro pour cette campagne… Surprenant, quand on sait que lans le même temps ,Jenson Button a, lui, touché plusieurs centaines de milliers d’euros pour cette même campagne.  L’Argument du champion du monde: « Il est important, à mon sens, qu’une marque soit parfaite pour moi. Ce n’est pas mon but de tout simplement faire de l’argent autant que je peux. » Alors, Sebastian Vettel, double champion du monde de F1, est-il vraiment gratuit pour les publicitaires ? On peut en douter…

Vettel toucherait pourtant de l’argent d’Infinti…

L’an dernier, lors du GP de Monaco, la marque Infiniti a annoncé en grande pompe que Sébastian Vettel était son nouvel ambassadeur. Dans les coulisses, l’accord était de deux années. Pour et contre rien alors ? Infiniti a produit un prototype pour le salon de Francfort l’an dernier. En réalité, ce contrat rapporte 1,5 millions d’euros et d’autres (Casio, Head and Shoulders, marque de Jean au Japon etc..) rapportent encore environ 2 millions d’euros au double champion du monde en plus. Mais pourquoi Vettel raconte-t-il alors qu’il ne touche rien avec ces contrats publicitaires ? En fait, c’est justement le point sensible de son image…

Red Bull apprécie son image. D’autres le jugent fade

Vettel souhaite être un personnage honnête et pur, à l’opposé du mercantile Michael Schumacher. Cet angle donne actuellement satisfaction à Red Bull, qui le parraine depuis longtemps et lui verse un salaire de 10 millions d’euros pour la saison 2012. Mais, elle se retourne contre lui et son attitude est largement critiquée, frôlant avec l’hypocrisie auprès des fans, qui lui reprochent un manque de personnalité et une personnalité fade. Le jeune homme de 25 ans n’a pas de compte Twitter et Facebook, car il n’y trouve pas d’intérêts, ce qui le met en contradiction avec les fans de son époque.

Vous aimerez aussi:  F1: Les salaires des patrons des équipes de la F1 2023

Vettel et Raikkonen, même combat

L’autre particularité de Vettel c’est qu’il veut imiter Kimi Raikkonen, dans sa façon de communiquer. Le champion finlandais a importé des jeans à la mode japonaise, car il aimait le style. Pour 40.000 euros par année, il est devenu un ambassadeur et développait une collection ou deux par années entre 2007 et 2009. Dans le même temps, l’entourage de Raikkonen, racontait qu’il n’avait aucun accord de ce type… Il est vrai que 40.000 euros pour une licence, alors qu’on est payé 60 millions d’euros, cela n’est pas visible…

no images were found


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut de page ↑