Skoda et le vélo : qu’est-ce qui rend la marque « légitime » sur le Tour de France ?

7 juillet 2021 à 14:45 par Thomas

0
Antoine Weil vient de rejoindre la « grande famille Skoda », dont il vante à son tour, les bienfaits et mérites.

Car oui, pourquoi un constructeur automobile plutôt qu’un autre, sur le Tour de France ? Faut-il d’abord qu’il ait l’envie d’en être l’image et son incarnation. Et qu’ensuite il ait une histoire à raconter. Celle de Skoda est en ce sens logique, puisque la marque née en 1895 a d’abord produit des vélos, avant de devenir le constructeur mondial, que l’on connait.

Constructeur de vélos avant les autos

« Le vélo ce n’est pas anodin, c’est l’histoire de la marque », souligne Antoine Weil, et c’est ce qui « légitime », selon le nouveau directeur marketing de Skoda France, la présence du constructeur automobile tchèque, dans le cortège de la Grande Boucle. S’il est passé en deux siècles de deux à quatre roues, « nous proposons toujours des vélos, dans notre gamme d’accessoire ».

Le 18e Tour de France de Skoda

C’est le 18e Tour de France de Skoda (sous contrat avec ASO jusqu’en 2023), qui est un sponsor majeur et le partenaire titre du maillot vert, du meilleur sprinteur. Etre présent sur la course, c’est profiter de sa popularité et de sa visibilité, mettre les véhicules produits à l’épreuve des 3500 kilomètres de route, et fédérer tout à la fois, le grand public croisé sur les routes et les collaborateurs en interne. « Les concessionnaires peuvent inviter leurs clients sur les formules VIP du Tour et organiser des événements. » Et parfois, c’est toute la caravane du groupe Skoda qui se déplace en concessions.

Des programmes pour pousser aux deux roues

Sur cette Grande Boucle, Skoda fournit une flotte de 250 véhicules. « A minima tous hybrides », précise Antoine Weil. Et quelques électriques en plus. La marque, en parallèle, mène l’opération « Les boucles Skoda », qui sont des sorties collectives de 30 km, au départ et à l’arrivée, de concessions partenaires (elles sont 65). Et elle poursuit son programme We Love Cycling, pour inciter le plus grand nombre, à la pratique du vélo, par la création de clubs en régions. En cinq ans, 22 000 membres ont adhéré. « On parle de la « grande famille Skoda » », résume Antoine Weil qui a désormais en charge, de contribuer à sa plus large expansion.

Vous aimerez aussi:  OM: Les dessous du partenariat majeur signé avec CMA CGM


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut de page ↑