Sur quelles courses hippiques parier quand on y connait rien ?

9 mars 2019 à 11:01 par admin

0

Les épreuves les plus funs pour miser quand on est un novice du turf…

Il faut avoir un niveau d’expertise poussé pour appréhender le quotidien des courses, entre les différentes disciplines et les nombreuses réunions programmées. Pour les novices, c’est la jungle, sauf à se rendre dans un hippodrome, quand il s’en trouve un à proximité. Certaines courses sont sinon plus accessibles à tous, notamment parce qu’elles profitent d’une diffusion en direct, sur une chaîne nationale.

Cocorico, France a la « meilleure course hippique au monde »

Le Prix de l’Arc de Triomphe, d’abord. C’est une épreuve de plat, la meilleure au monde selon le World’s Best Horse Race en 2017. Elle se dispute chaque à Longchamp, au début du mois d’octobre. Les audiences flirtent avec le milliard ; la prime pour le vainqueur 2018 était de 2,857 millions d’euros. Outre sa très forte médiatisation, l’intérêt à parier sur le Prix de l’Arc de Triomphe tient dans le très grande diversité des pronostics associés. Il faut trier et retenir ceux qui se rejoignent.

Peut-être plus accessible et populaire le trot. A Vincennes pour hippodrome principal

Dans un autre registre non moins coté en France : le Grand Prix d’Amérique, à Vincennes. Ce n’est plus ici du plat, mais du trot attelé. Tout est un peu différent d’un monde à l’autre, notamment l’ambiance, plus famille et populaire. L’hippodrome de Vincennes fait de gros efforts pour séduire petits et grands, c’est aussi ce qui contribue au succès populaire – et commercial – de ce Prix d’Amérique. C’est raté pour cette édition 2019, elle s’est tenue à la fin du mois de janvier. A cocher pour la prochaine.

Le chic et le choc des courses d’obstacles. Un univers parfois déroutant

Enfin, les courses d’obstacles, spectaculaires et singulières. Où, tandis que sur la piste, les jockeys jouent des coudes, d’adresse et de cravache, en tribunes se pressent les looks les plus extravagants. C’est ce mélange qui donne à cette spécialité, l’intérêt d’être suivi. En France, c’est le Grand Steeple Chase, chaque année au mois de mai sur l’hippodrome d’Auteuil. Il génère d’important volumes de paris et enjeux et si ça ne gagne pas, c’est toujours un bon moment de passé. Pour une ambiance plus « barrée », il faut se tourner vers le Grand National, en banlieue de Liverpool, ou traverser tout le globe en Australie, à la très déjantée Melbourne Cup que l’émission Quotidien sur TMC est allé découvrir il y a deux ans.

Vous aimerez aussi:  OM, PSG, LOSC, OL, ASM: Les plus gros déficits du foot français


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut de page ↑