OM Transfert – Ça coûterait combien de faire signer Daniel Sturridge (Liverpool) ?

14 janvier 2018 à 21:10 par Thomas

0

Chère pour l’OM, la piste menant jusqu’à Daniel Sturridge. – @Twitter

L’information nous vient de l’émission Téléfoot, ce dimanche matin. Comme Rudi Garcia était invité en duplex depuis Marseille, la question lui fut posé : L’Olympique de Marseille suit-il l’attaquant de Liverpool Daniel Sturridge ? Le coach phocéen a fait un peu de langue de bois avant de conclure : « Je n’en sais rien, mais si c’est une piste, on va l’étudier. » Nous aussi, à Sportune, pour se faire une idée du budget à donner au transfert de l’attaquant anglais de 28 ans. Alors, ça pourrait coûter combien à l’OM de faire signer Daniel Sturridge de Liverpool ? On vous éclaire…

Daniel Sturridge approche les 20M€ en transfert, mais Liverpool en voudrait bien plus

Formé à Coventry, puis Manchester City qui l’a lancé dans le grand bain, Sturridge est parti à Chelsea en 2009, pour un peu plus de 7 millions d’euros, puis à Liverpool, depuis 2013 et moyennant une quinzaine de millions d’euros. S’il s’est valorisé les premières saisons, c’est moins vrai sous Jürgen Klopp qui ne compte plus vraiment sur lui. De fait, la cote marchande en transfert du joueur est légèrement en baisse, mais elle reste très proche de la vingtaine de millions d’euros. Ce serait un prix plutôt juste, même s’il est attaquant, un poste plus recherché, donc plus cher. Mais selon le Liverpool Echo outre-manche, les Reds souhaiteraient 34 millions d’euros. Or l’OM se fait fort de ne pas payer plus cher qu’ils n’en valent, les transferts vers le club. Surtout pour un joueur à qui il ne reste qu’une saison et demi de contrat.

Un salaire supérieur chez les Reds à l’ensemble du vestiaire de l’OM

Parce qu’en plus il y a le salaire à assumer ensuite. Et celui de Daniel Sturridge est plutôt conséquent : de l’ordre des 7 millions d’euros la saison, sans les primes additionnelles. C’est plus que n’importe quel joueur du vestiaire de l’Olympique de Marseille, ça pourrait l’être d’autant si le joueur tient à augmenter ses revenus en changeant de club et/ou de pays. A moins que sa situation de doublure ne le pousse à reconsidérer sa condition différemment, en acceptant les efforts d’un nouveau départ.

Vous aimerez aussi:  ASSE: Toutes les fins de contrats des joueurs de Laurent Battles


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut de page ↑