PSG: Les primes déjà gagnées par Paris en Ligue des champions

7 septembre 2022 à 11:35 par Leo Faussemagne

0
PSG primes Ligue des champions
Après seulement un match, le PSG est certain de gagner 48 M€ de sa Ligue des champions. Et sans les droits de la télé.

Hier soir au Parc des Princes, le PSG a bien démarré sa nouvelle campagne européenne en s’imposant 2-1 face à la Juventus Turin, dans le cadre de la 1ère journée de phase de groupes de Ligue des Champions. Grâce aux primes à la performance distribuées par l’UEFA, cette victoire rapporte au club parisien 2,8 millions d’euros, auxquels s’ajoutent déjà la prime de participation à la C1 et la prime au coefficient.

50 M€ de primes déjà assurées au PSG en Ligue des Champions

2,8 M€, comme récompense financière d’un succès en phase de groupes, contre 930 000 €.  Parmi les primes que le club de la capitale est certain de toucher, il y a le bonus à la participation, identique aux 32 équipes qualifiées. Pour cette édition 2022-2023, il s’élève à 15,64 M€. Le Paris Saint-Germain perçoit également la prime au coefficient, calculé selon le rang UEFA des clubs engagés dans la compétition. Classé 7ème sur 32, le champion de France en titre revendique 29,562 M€, de ce seul poste de revenus. Sans compter les droits de l’audiovisuel, c’est 48 millions d’euros de primes que le PSG est déjà assuré de toucher, après cette première journée de C1.

Vous aimerez aussi:  Nike dévoile "Footballverse" son film de marque pour le Mondial 2022

10 M€ de plus si Paris atteint les huitièmes de finale

Si le PSG remporte ses cinq autres matches dans le groupe H, il recevra 14 M€ de plus dans ses caisses, via les bonus à la performance. Un tel parcours permettrait à l’équipe de Christophe Galtier de sortir aisément de sa poule et d’atteindre les huitièmes de finale. Ce serait alors une prime de 9,6 M€ qui viendrait gonfler le butin du PSG en C1, cette saison. Pour les droits de l’audiovisuel, le club parisien partagera la somme avec l’autre club français engagé dans le tournoi, l’OM. N’étant que deux représentants d’une même nation, les équipes françaises toucheront une part plus épaisse du gâteau, comme ce fut le cas du LOSC et du PSG la saison passée.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut de page ↑