PSG : Combien vaut désormais Pablo Sarabia sur le mercato ?

17 août 2022 à 10:30 par Leo Faussemagne

0
Pablo Sarabia est sous contrat jusqu’en 2024 avec le PSG, mais il ne jouera, au mieux, qu’un second rôle cette saison, dans le collectif de Galtier.

Prêté l’année passée au Sporting Portugal (moyennant 2 M€), Pablo Sarabia joue de nouveau sous les couleurs du PSG, pour la saison 2022-2023. L’Espagnol de 30 ans sort d’une saison réussie du coté de Lisbonne, avec 21 buts inscrits en 45 matches. Sous contrat jusqu’en 2024 dans la capitale, le milieu offensif ne sera pas souvent titulaire, barré par le trio MNM. Mais l’international ibérique (22 sélections) a prouvé, par le passé, qu’il savait se montrer décisif lorsque l’on faisait appel à lui.

Pablo Sarabia de retour au PSG pour cette saison

Né dans la capitale espagnole, Sarabia intègre le centre de formation du Real Madrid à 12 ans et y fera toutes ses classes. Il dispute une cinquantaine de matches avec la Castilla, l’équipe réserve de la maison blanche mais ne portera le maillot des A qu’à une seule reprise, lorsqu’il entre en jeu à la place d’un certain Cristiano Ronaldo. Barré par la concurrence, il signe à Getafe en 2011 contre 3 M€. Après 5 saisons dans la banlieue de Madrid, il s’engage au Séville FC moyennant 1 M€. À l’été 2019, le PSG recrute l’Espagnol, auteur d’une excellente saison sous le maillot andalou (23 buts, 17 passes décisives). Le club parisien débourse 18 M€, le montant de sa clause libératoire. Une somme similaire à sa valorisation actuelle selon l’Observatoire du football, qui le situe entre 15 et 20 millions d’euros. C’est moins que Transfermarkt, qui estime le gaucher à 25 millions d’euros, sur ce mercato.

Vous aimerez aussi:  OM ou Sporting, qui va gagner le choc selon les bookmakers ?

Un salaire inférieur à la moyenne de l’effectif parisien

En paraphant un bail de 5 ans à Paris, Pablo Sarabia touche un salaire annuel de 5,4 millions d’euros bruts, soit 450 000 € par mois (hors bonus). C’est en dessous de la moyenne salariale du vestiaire parisien, qui s’élevait à 990 000 euros bruts mensuels, la saison passée. Lors de son prêt au Portugal sur la même période, c’est le PSG qui prenait en charge l’intégralité de son salaire.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Retour en haut de page ↑