The Mole : Au seuil d’un autre monde

6 novembre 2021 à 12:00 par The Mole

0
The Mole, une histoire à cheval entre fiction et réalité, à lire sur Sportune.

L’ambiance était teintée de pourpre et de gris, de bois et d’acier, de dorée et de bois. Le salon du Boma Hôtel de Strasbourg était une nouvelle adresse pour The Mole. Un endroit non loin de l’immeuble de verres bleutés, du Parlement Européen. Là où siège son correspondant depuis 2019 : Mathias Fisher.

Seul dans son siège pourpre, orienté face à l’entrée, The Mole voyait Fisher arriver, en accélérant la démarche. Le costume bleu, chemise blanche à cravate, la coupe de cheveux parfaite. Le parfait politicien moderne s’étonne à penser la taupe.

– Excusez moi pour le retard, j’ai été retenu par mon assistant…
La phrase s’étouffa comme seule justification. Cela n’avait aucune importance. The Mole porta sa tasse de capuccino à ses lèvres. Son interlocuteur s’installa et commanda un café serré.

– Que se passe t’il dans cette belle et endormie institution européenne, Mathias ?
– Endormie vous y allez fort mon cher. Opaque je veux bien, répondit avec humour le député allemand.

The Mole lui rendit son sourire, il attendait comme souvent que son interlocuteur prenne la parole.
– Le Parlement européen a pris position contre le projet de Super League et a déposé un rapport en ce sens… lâcha sans préambule Fisher. Le rapporteur est Tomasz Frankowski et le rapport a été approuvée par la commission de la culture du Parlement.

Voilà qui est intéressant s’avoue The Mole, qui demanda ce que contenait le rapport.
– C’est le modèle économique de la Super League qui est attaqué comme une compétition d’élite et contre les valeurs de bien commun. Frankowski a exposé la nécessité pour les députés de défendre un projet sportif fondé sur des valeurs communes, pour les générations futures, en s’engageant à encourager les compétitions fondées sur des valeurs telles que la solidarité, la durabilité, l’inclusion, la concurrence ouverte et l’équité.

– Un vœux pieux à l’heure de l’économie de marché violent, que représente le monde du football, lâcha The Mole.

– Je vous l’accorde, adjoint Fisher, toutefois les députés demandent qu’un équilibre soit trouvé entre les intérêts commerciaux du sport professionnel et ses fonctions sociales en renforçant les liens entre le niveau amateur et l’élite. En donnant l’exemple que les fédérations devraient établir un mécanisme de solidarité, pour canaliser les fonds vers les secteurs amateurs.

Vous aimerez aussi:  La Juventus s'effondre à la bourse après la démission du board

– Certes, mais l’économie du football a fortement évoluée depuis 30 ans, passant en mode mondialisation et libéralisation économique. Nous sommes dans l’ère exportatrice des talents et l’utilisation de l’image et du marketing qui est un secteur contrôlé. Un curieux équilibre d’ailleurs et nous y sommes depuis environ 20 ans dans ce modèle, estima The Mole.

– Sauf que c’est un modèle ou seul l’argent a de valeur et il ne peut plus être sauvé, souffla le député européen. Le modèle souhaité est un frein aux échanges sauvages et le retour aux valeurs, car le football est en retard dans ce domaine, par rapport à d’autres sports mondialisés et prônants des valeurs écologique, d’inclusion sociale etc… c’est pourquoi les députés veulent également lutter contre les inégalités de genre dans le sport, notamment en ce qui concerne la rémunération et la représentation équitable au sein des conseils d’administration des organisations sportives, et plaident pour que les médias européens assurent une couverture plus équitable des événements sportifs masculins et féminins.

L’Europe garant des valeurs de l’économie du futur, songea The Mole…
– Donc l’Europe, en développant ce discours et cette position est contre la création des ligues fermés et sa seule valeur de l’argent, mais les transferts dans tout cela ? demanda The Mole.

Son interlocuteur emporté par sa fougue, s’avança dans un instant de confession, posant ses bras sur la table dorée. Les yeux verts fixant son interlocuteur, pour le convaincre du discours.
– C’est la partie la moins connue du rapport qui indique qu’il va y‘avoir un cadre européen pour les transferts. Un cadre qui inclut les règles du marché du travail, y compris sur les jeunes, une transparence et les réglementations financières de l’Union seront appliqué et le plus intéressant que le rapport recommande la règle du 50+1 sur propriété des joueurs, forçant les investisseurs privés à ne détenir que 49% de la valeur du joueur sur le marché.
La fin d’une ère et le seuil d’un autre monde

The Mole est un essai à la frontière de la fiction et de la réalité. Les lieux sont empruntés au réel ainsi que certaines situations de jeu, le reste relèvent de l’imaginaire et s’inspirent de l’actualité sportive, du moment. La vraie…


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut de page ↑