Sportif, pelouse, ambiance, affluences : l’AS Monaco est partout relégable

4 novembre 2018 à 19:30 par Thomas

0

Saison noire pour l’AS Monaco qui accuse du retard sur tous les terrains. – @AS_Monaco

Quand ça ne veut pas… Douze journées de la Ligue 1, saison 2018-2019 se sont achevée, on ne peut pas dire qu’elles aient souri à l’AS Monaco, jusqu’ici. Le club princier s’est récemment séparé de son coach Leonardo Jardim, en raison des résultats sportifs insuffisants, Thierry Henry qui a pris la suite n’a toujours pas trouvé la formule adéquate pour gagner. De fait, l’AS Monaco est présentement relégable en championnat, coincée de queue de classement avec Guingamp et sept points au compteur.

L’AS Monaco, relégable en Ligue 1, avec les affluences les plus faibles du championnat

Dans la zone rouge sportive, le club l’est également sur d’autres aspects plus large de la saison. Au niveau des affluences, d’abord. Ce n’est pas un fait nouveau pour Monaco, nous l’avons d’ailleurs analysé dans le temps, ça reste handicapant pour un club de l’élite, que de ne pouvoir compter sur moins de dix milles supporters à chaque match à domicile. Très exactement 8.525 relevés par la LFP, soit le total le plus faible de ce début de saison. Cela a aussi pour conséquence d’affaiblir l’équipe, au classement des tribunes, puisque la Ligue 1 classe les formations selon l’ambiance et valorise celles qui proposent le meilleur spectacle en tribunes, et le reste de la semaine, sur les réseaux sociaux.

Avant-dernière au championnat des tribunes, c’est pourtant la meilleure place du moment de l’ASM

C’est pourtant le domaine où Monaco réussit le mieux depuis l’entame : après douze journées, l’ASM est 18e au classement des tribunes, elle ne devance qu’Angers et l’AS Saint-Etienne. Dernier classement enfin suivi par la Ligue de football professionnel : celui qui concerne les pelouses. Il n’est pas anodin, de l’état des gazons des clubs dépend tout ou partie de la licence club, celle qui décide en fin de saison, du montant de la prime des droits de l’audiovisuel versés à chaque club. Selon les notes partagées sur la LFP, le stade Louis II de Monaco présente la pire pelouse du championnat ; à 12,5 en moyenne, elle est très loin de rivaliser avec celles du Parc des Princes du PSG ou du Roudourou de Guingamp, champion de France la saison dernière.

Vous aimerez aussi:  Quels sont les maillots les plus et moins chers de la Ligue 1 ?

La pelouse de Louis II est à l’image du début de saison sportif : pas terrible

Compte tenu du contexte particulièrement fragile du moment, la pelouse où l’ambiance ne doivent pas être une priorité du Rocher. Ce ne doit toutefois pas être occulté, parfois il suffit d’un indicateur qui progresse pour que tout le reste enchaîne.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Retour en haut de page ↑