FC Nantes, OM, OL – Les précisions de Kita sur les primes personnalisées de Dubois

7 janvier 2018 à 18:15 par Guillaume

0

Léo Dubois avait certaines exigences pour prolonger à Nantes, auxquelles son président n’a pas souhaité accéder.

C’est un joueur qui agite pas mal le mercato depuis quelques semaines que l’on sait l’intérêt de l’OL et de l’OM à son égard. C’est que Léo Dubois, latéral droit de son état, arrive en fin de contrat à l’issue de la saison 2017-2018 en cours. Et malgré les efforts du FC Nantes pour le prolonger, le joueur ne devrait pas continuer au-delà de son bail. Cela étant motivé par des raisons sportives, avec l’opportunité de franchir un cap à Lyon ou Marseille. Mais aussi, on l’a compris, pour une question financière, notamment de primes individualisées.

Le FC Nantes n’a pas souhaité répondre à la demande de primes personnalisées de Léo Dubois

Waldemar Kita, le président et propriétaire du FC Nantes était ce dimanche l’invité de l’émission Téléfoot. Lui a été posée la question de ces primes voulues par Dubois mais aussi Thomasson, sur les recommandations de leur agent commun. « On ne peut pas se permettre de faire ça » a rétorqué le cacique nantais. « Dubois voudrait qu’à chaque passe décisive ou but il y ait une prime. Pour l’équilibre du vestiaire, c’est impossible de faire ça ».

Un départ vers l’OL ou l’OM dès cet hiver ? Normalement non selon Kita

Même chose quand se pose à lui la question d’une clause libératoire, condition voulue par le joueur pour prolonger, Waldemar Kita précise : « Déjà ce n’est pas 5 mais 2 millions. Et deuxièmement nous n’avons pas le droit de signer de clause libératoire. On nous pousse à la faute. » Dans cette histoire, le patron du FCN se dit déçu « que cela se finisse comme cela », avec son latéral, qu’il considère toutefois comme « un super garçon ». Quant à savoir s’il peut partir dès ce mercato hivernal, Kita n’affirme rien d’autre que : « Pour le moment, il ne part pas ».

Vous aimerez aussi:  OM: Toutes les fins de contrats des joueurs d'Igor Tudor


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut de page ↑