EAG – L’évolution de la valeur marchande en transfert de Clément Grenier

27 mars 2018 à 22:25 par joachim

2

Clément Grenier a voulu donner un second souffle à sa carrière, en quittant l’OL qui l’a formé, pour l’En Avant de Guingamp. – @Twitter

C’est un peu la mort dans l’âme, par la force des choses et des choix de son coach, que Clément Grenier a quitté l’OL pour l’EA Guingamp cet hiver. Le natif d’Annonay, en région Auvergne-Rhône-Alpes n’était pas candidat au départ, sauf à cirer le banc de touche, même quand son corps ne le trahissait pas ; c’est en effet le commencement de la deuxième vie du milieu de terrain. Jusqu’en 2014, tout allait si bien pour lui. Sorti du centre de formation des Gones, Grenier s’impose saison après saison, d’abord comme un espoir puis un vrai leader d’ailleurs retenu en équipe de France.

Clément Grenier a atteint le pic de sa courbe marchande en 2014, avec l’OL

Le joueur flambe, sa cote marchande aussi. Selon la plateforme spécialisée Transfermarkt, il approche les 12,5 millions d’euros à l’été 2014. En délicatesse avec ses adducteurs, il n’est pas retenu par Didier Deschamps, pour le Mondial 2014. Sans le savoir encore, Clément Grenier ne reviendra plus en Bleu, à date, après 5 sélections internationales. C’est alors, on l’a dit, que la bascule s’est opérée. D’ordinaire, la courbe marchande d’un joueur de foot décline à l’âge de sa maturité sportive, souvent entre 26 et 28 ans. Le phénomène s’amplifie ensuite une fois trentenaire. Clément Grenier n’a que 27 ans, mais sa cote financière a largement fondue au fil des saisons. Aujourd’hui, il vaut de 2 à 2,5 millions d’euros, signe d’une estimation à la baisse, l’OL n’a rien demandé à Guingamp pour son transfert cet hiver. Ça le libérait de son salaire, c’était assez pour que les Gones lui ouvrent la porte.

Le milieu de terrain à la relance après son transfert gratuit à l’EA Guingamp

Désormais aux ordres d’Antoine Kombnouaré qui a su le convaincre, Clément Grenier entame une autre carrière. Avec la pleine confiance de son staff et les années d’expérience, dans les bons et les moments les plus durs. Ce nouveau chapitre s’ouvre avec moins de pression, notamment liée à son ancien salaire. C’était un grief qui ressortait souvent et contre lequel il ne pouvait pas dire grand-chose. Le mieux étant dans ce cas là de prouver sur le terrain fallait-il qu’on lui donne sa chance. C’est chose faite à Guingamp qu’il a rejoint pour une saison et demi, jusqu’en 2019. Ça lui laisse le temps de se faire remarquer, pour prolonger, sinon pour se faire remarquer et relancer sa courbe marchande. A 27 ans il n’est pas trop tard…

Vous aimerez aussi:  OL: Josh Harris appartient au top 300 des fortunes mondiales


2 Responses to EAG – L’évolution de la valeur marchande en transfert de Clément Grenier

  1. nathbreizh says:

    Vous notez Maxime Gonalons dans l’article alors qu’il s’agit de Clément Grenier !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Retour en haut de page ↑