Federer-Djokovic: Ski ou pas ski peut jouer sur les contrats

29 février 2012 à 16:34 par Palissarde

1
Roger Federer et Novak Djokovic

Roger Federer et Novak Djokovic

Novak Djokovic et Roger Federer reviennent ces dernières jours, dans les médias du Pays du Golfe, sur leur passion commune pour… le ski. N’allez pas croire que les déclarations du Djoker et de Fedex sur le sujet soient totalement dénuées d’intérêt. En fait, la pratique d’un sport de glisse peut carrément influer sur les contrats que les stars signent avec leurs sponsors. Et du côté de Federer et Djokovic, on a deux manières bien différentes d’appréhender l’influence du ski sur le business.

Djokvoic arrange ses contrats pour pouvoir skier

Le Serbe explique ainsi, dans des propos repris par Thenational.eu, qu’il s’arrange toujours « pour signer des contrats qui ne lui interdisent pas la pratique du ski. » Djokovic se dit totalement amoureux de cette discipline, même s’il ne va, bien sûr, pas jusqu’à prendre des risques démesurées sur les pistes ou en dehors. Du côté de Federer, même si le ski semble faire partie de ses sports préférés, hors de question de s’installer sur un télésiège, tant que sa carrière de tennisman n’est pas terminée.

Federer fera du ski… après sa carrière de tennisman

Vous aimerez aussi:  City, Arsenal, MU: Ce que sera le classement final de Premier League selon les bookmakers

« J’adorerais, mais le tennis est trop important pour moi pour risquer une blessure ou quoi que ce soit d’autre », détaille-t-il. Il faudra donc attendre encore quelques années, avant de pouvoir prendre un télécabine avec le meilleur joueur de tennis de tous les temps. Pour rappel, le numéro 1 et le numéro 3 mondial sont engagés cette semaine dans le tournoi ATP 500 de Dubai.

no images were found


One Response to Federer-Djokovic: Ski ou pas ski peut jouer sur les contrats

  1. Name pepette schwegler says:

    bravo les gas; vous avez de très bons gouts !!!!!!!et vive le sport !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Retour en haut de page ↑